jeudi 24 mars 2016

Luxembourg Ambrosiano Case: Didier REMER répond aux spéculations de Carlo Calvi !











DEMENTI FORMEL
                                        


Paris  le 21/03/2016

Mise au point sur les réponses à mes tweets de Monsieur Carlo Calvi, (ou tiers présumé identifié comme tel.) 

-Bien sûr, je ne suis pas un agent secret -du Vatican- au Luxembourg ! (L'humour ne tue pas.)
-Il est vrai que j'ai un profond respect pour le Luxembourg, ses habitants, sa famille régnante.
-Il n'est pas moins vrai que je m'intéresse à la Finance Offshore, ses rouages... ou ses travers !
-Le scandale de la Banque Ambrosiano (ou dit du ''Banquier du Vatican'') ne m'est pas indifférent, y compris sur les succursales présentes un temps au Grand-Duché de Luxembourg, le travail émérite de recherche de la vérité de Carlo Calvi. [1], fils de Roberto Calvi [2], ancien dirigeant de la dite banque qui répond à mes tweets.
-J'ai toujours démontré un point d'équilibre dans le traitement de l'information relative à cette affaire ou celles connexes au Luxembourg sur le site Finance Offshore ou dans le cadre d'autres collaborations, il en sera toujours ainsi. (Licio Gelli, Stay Behind, IOR...)
-Finance Offshore a démontré cette capacité en évoquant les changements salutaires portés par Sa Sainteté Le Pape François, notamment la réorganisation de l'IOR. (L'Institut pour les œuvres de religion, ex-banque du Vatican), comme depuis la nomination de son nouveau président Jean-Baptiste Douville de Franssu.
-Sont à présent communiqués les bilans financiers de l'institution de l'Etat du Vatican qui annonce ainsi vouloir démontrer une plus grande transparence. (Des progrès sont notables: Accord avec l'UE, OCDE, échange automatique des données bancaires ...)
Subsidiairement:
-Relater l'audience de la famille régnante du Luxembourg reçue par Sa Sainteté n'autorise pas de conclure à une quelconque immixtion de ma part dans les affaires de l'Etat. Il est bien question de bienveillante admiration pour un chef de l'Etat par ailleurs engagé vers la transparence en matière fiscale, le changement de paradigme de tout un pays, sa place financière.
-Le gouvernement peut toujours parfaire cet ambitieux objectif, on pensera au Droit de l'information et la protection des sources du journaliste d'investigation, et donc pas moins important et urgent, un travail sincère vers l'édification d'une Loi pour protéger les lanceurs d'alerte, le prochain procès "Luxleaks" dont le cas Antoine Deltour soulignera la plus édifiante démonstration d'une telle carence.
-Je me désolidarise donc totalement de toutes éventuelles assertions ou spéculations tant hasardeuses que potentiellement fondées relatives aux présumés liens entre différentes parties citées par des tiers.
-Seule la justice des pays concernés est habilitée pour faire sens aux différends de ces différentes parties.
-Je refuse ainsi fermement que mon nom soit associé à toutes initiatives qui de près ou de loin pourraient porter atteinte à la respectabilité pleine et entière de LL.AA.R, notamment si diffamantes.
-Je conserve mon indépendance totale dans le traitement des informations du site Finance Offshore et consorts, pas moins comme simple citoyen s'exprimant sur Twitter.



Didier REMER
Rédacteur en chef du site "Finance Offshore"

[1] Monsieur Carlo Calvi, fils de Monsieur Roberto Calvi, banquier "de Dieu" (ainsi nommé dans la légende urbaine) dirigeant de Banco Ambrosiano, il fût retrouvé pendu sous le pont des Frères Noirs à Londres le 18 Juin 1982. Monsieur Roberto Calvi aurait été victime d'un présumé règlement de compte, depuis, son fils souhaite faire toute la lumière sur la mort de son père. Sont évoquées différentes thèses, de la Loge P2 (Licio Gelli) , la mafia, et donc des présumés liens avec certaines officines du Vatican ou des services étrangers du renseignement....

[2] Biographie de Monsieur Roberto Calvi.
Né à Milan, Roberto Calvi est issu d'une famille originaire de la région montagnarde de Valteline. Son père est un fonctionnaire à la Banca Commerciale Italiana. Après des études à l'université Bocconi, Roberto Calvi combat pour Mussolini sur le front russe dans la 5e régiment de cavalerie durant la Seconde Guerre mondiale.
D'abord simple employé au Banco Ambrosiano où il est entré en 1947, Roberto Calvi parvient à gravir tous les échelons jusqu'à la présidence de ce groupe, avec l'aide de Mgr Paul Marcinkus, un prélat américain à la tête de l'IOR (Institut pour les œuvres de religion), la banque du Vatican qui deviendra rapidement l'actionnaire majoritaire de Banco Ambrosiano. Roberto Calvi est alors membre de la loge P2, dirigée par Licio Gelli.
Déjà jugé et condamné en 1981 à quatre ans de prison avec sursis et une amende de 19,8 millions de dollars pour exportation frauduleuse de 27 millions de dollars de capitaux hors du pays, il est suspecté en 1982 d'être à l'origine de la dette de 1,3 milliard de dollars dans les caisses de Banco Ambrosiano. La destination des sommes disparues, dont une part importante appartenait à la Mafia, n'a jamais été élucidée. Plusieurs pistes ont été citées dans le dossier (la loge maçonnique italienne dite « loge P2 », des comptes privés, un soutien au syndicat polonais Solidarność par le pape Jean-Paul II et aux Contras nicaraguayennes), sans que la lumière puisse être faite.










Finance Offshore © Copyright 2016 Tous droits réservés pour tous pays - Images may be subject to copyright.
Finance Offshore, premier site sur la Finance Offshore de l'espace francophone international

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.