mardi 22 septembre 2015

Edito: Luxembourg, Statec à la diète et plus hauts salaires horaires!

Luxembourg: Office de la statistique à la diète et plus hauts salaires horaires!

Luxembourg le 22/09/2015
Par Didier REMER
Editorial également disponible sur le site Warren.lu:  LUXEMBOURG BANKING , Investments &Fintech.

Cette semaine, l'actualité démontre les profonds décalages qui font encore du Luxembourg un pays à géométrie si variable. Alors que les politiques aiguisent leur stratégie pour se placer dans les starting-blocks des différentes écuries, les débats commencent à laisser paraître de profondes divisions, on pensera ici à 2018. C'est au LSAP que la fronde semble la plus grande, le principal reproche est bien celui d'une orientation pro-libérale du partenaire de la coalition ''Gambie''. Le LSAP ne laisse plus de place à la base populaire et matricielle du parti socialiste luxembourgeois, sous cap, on ne manque pas de fustiger les épisodes bling bling de certains pontes du parti, évoquant jusqu'à la trahison morale affichée de certains édiles. A présent, il n'est pas rare d'entendre pester contre l'évidente mise en pilotage automatique du parti sur les seuls préceptes du partenaire DP, « L'imposition des plus riches, ou impôt sur la fortune étant assez clairement verrouillé que par le haut de la pyramide! » me souffle cet élu plutôt remonté. Au CSV, on s'oriente davantage vers la définition d'un pack qui devra donner toute sa valeur au travail autocritique entrepris depuis la défaite de 2013, bien qu'elle ne le fût pas tant dans les urnes, elle demeure dans tous les esprits comme les plus réformateurs, ceux qui d'ailleurs, prédisaient plutôt bien l'effet boomerang. Les jeunes du CSV ont les plus grandes peines à s'imposer face aux vieilles branches du parti chrétien social, pointe aussi le retour des valeurs matricielles du parti historique. En fait, à bien des égards, une problématique assez comparable avec la fronde interne au LSAP, l'idée étant bien de sortir de cette politique d'un art récurrent de la complaisance, « C'est une lutte de tous les jours, elle est surtout idéologique pour instaurer une nouvelle ligne de défense face au clientélisme si prégnant au pays. » peste l'édile Chrétien social. Les débats s'annoncent houleux, il est bien question de vents contraires dans les équipes dirigeantes de nos principales formations politiques, dans certains cas, nous serions bien dans le temps des règlements de compte, « C'est l'inévitable bilan intermédiaire d'une législature en démonstration, on est loin des engagements du livre blanc de la coalition. Si on doit continuer à vendre notre âme au diable, qu'ils ne s'y trompent pas ou plus, on va fixer le juste prix! » instigue mon éminente source. (Ambiance) Depuis le référendum en passant par la gestion locale de la dramaturgie des réfugiés ou la réforme fiscale en débat, pointent avant le débat constitutionnel, des occasions fratricides dans les débats internes... Nombreux élus de la base commencent à goûter aux joies lapidaires de la juste revendication populaire. Le problème, combien seront-ils véritablement à oser...

21 Euros les 5 kilomètres!

Cette semaine, il faudra aussi s'intéresser à l'autre décalage, celui d'un pays qui compulse les plus hauts salaires horaires, fruit du travail éclairé de la Banque UBS, faisant montre au passage de la redoutable efficacité de son staff de statisticiens. Pour en connaître, en général, ils ne sont pas les moins efficaces du genre. Dans son étude réalisée tous les trois ans, UBS démontre que notre capitale tient toujours bonne place dans le classement mondial des grandes villes, avec le fier rang de 3em sur 71 ayant le meilleur pouvoir d'achat! Placée juste derrière Zurich ou Genève, Luxembourg en terme de salaire horaire net, démontre donc un pouvoir d'achat supérieur de dix fois plus grand que celui d'une ville comme Jakarta, dernière du classement. L'étude ne fait pas l'économie de rappeler certaines vérités, à l'heure ou le Parlement luxembourgeois s'apprête à redéfinir les règles et donc la Loi sur la mobilité par le Taxi, on y apprend que la course est une des plus chères au monde! Avec 21 Euros pour 5 Km en ville! C'est à dire juste derrière les villes d'Oslo 30 Euros, et Zurich 25,5 Euros les 5 kilomètres longueur... A Paris ou New-York, il est question de 11 Euros pour telle distance, comme quoi... Pour ce qui est de la charge de travail, on travaille ici en moyenne 1703 heures pour 32 jours de congés payés, meilleur temps de repos dont 34 jours de congés payés avec Manama au Barhein mais tout de même avec 372 heures prestées en plus par an! Les statisticiens d'UBS n'ont pas manqué utiliser certaines autres références qui nous parleront, il faut 4,5 jours de travail à Luxembourg pour se payer un I-Phone 6 et 627 jours pour le même mobile à Kiev, c'est dire... Bien sûr d'autres paramètres comme le coût du logement, l'alimentation, frais de communication ne sont pas oubliés pour pondérer telle étude.

Statec... à la diète!

Ce que fait UBS, notre organisme national de la statistique Statec a les plus grandes peines à le mettre en oeuvre, c'est un secret de Polichinelle! L'organisme de la statistique du Luxembourg est dans les plus grandes difficultés, notre pays, nous dit-on encore assez souvent comme un des plus riches au monde est aussi celui qui dispose du moins de moyens pour établir des statistiques fiables, c'est à dire en volume et pas moins dans les temps. Le directeur Serge Allegrezza reconnaît cependant une approche différente de la part de l'actuel gouvernement, semble t-il toujours plus prompt que le précédent qui aimait à jouer la montre sur certains résultats comme ceux précis comme liés à notre spécialité pour certains véhicules financiers... Vous savez, ceux qui font que notre place de réputation internationale est aussi une cible. Mais si le directeur de Statec fait montre d'une réelle inquiétude, il s'inspire peut être davantage des radars communautaires qui eux, soulignent les carences flagrantes pour doter notre pays d'un outil enfin adapté à ses prétentions en démonstration. Le pays de la présidence tournante du Conseil européen serait bien inspiré de se mettre en pleine conformité, il se le doit au moins à double titre, en premier celui des engagements de notre premier ministre et pas moins en second, à devoir s'éviter la critique inutile d'un manque structurel de ressources humaines et financières, un rapport édifiant d'experts européens soulignant plutôt bien ses différents aspects. En d'autres termes, cela fait clairement désordre! On parle bien ici du pays des banques et de la deuxième place financière pour les fonds, on s'interroge de cette lenteur à jouer bonne carte de la conformité, attendre Octobre pour les résultats du deuxième trimestre, c'est dire l'empressement du gouvernement en la matière. Les institutionnels apprécieront. Nous parlons bien du pays déjà pointé pour une infraction caractérisée avec le droit européen, celui-ci ayant sauvé l'honneur avec des résultats sans garantie comme pour ceux qui concernent les exportations de services financiers, indicateur clef de l'économie du pays... Souhaitons que le gouvernement puisse inverser si mauvaise tendance, bien que démontrant beaucoup de volonté, il nous faudra bien noter que Statec n'étant qu'un organe exécutif, ses pouvoirs sont logiquement contraints et limités. C'est bien le gouvernement qui se doit agir, les six derniers postes ne sont que pure cosmétique! Pour cette semaine, il faudra aussi scruter les premières discussions sur la réforme fiscale, est annoncée le taux réduit pour les entreprises, histoire de s'aménager une intéressante issue face à certains effets de seuil annoncés. Il y a bien sûr aussi des dossiers encore plus urgents, 1300 réfugiés sont attendus ici à Luxembourg, le Hall 6 du parc des expositions voisin de la place financière internationale va se transformer in fine en lieu commun de la solidarité. Il est bon de remarquer les initiatives du bon peuple de Luxembourg, j'insiste, il ne serait pas incompatible que les acteurs de la place puissent rejoindre si bel élan... Il y a foule de possibilités, imaginer voir des aides comme pour certains financements participatifs pour agrémenter les structures d'accueils, points internet, ordinateurs, ludothèque pour les plus jeunes, bien sûr moyens éducatifs. A bon(s) entendeur(s)!   



















Finance Offshore © Copyright 2015 Tous droits réservés - Images may be subject to copyright.
Finance Offshore, premier site sur la Finance Offshore de l'espace francophone international

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.