mardi 28 octobre 2014

Suicide de Thierry Leyne, émoi et interrogations à Luxembourg.

M.M Thierry Leyne et Dominique Srauss-Khan.

28/10/2014- L'homme d'affaires français Thierry Leyne, qui a été le partenaire de Dominique Strauss-Kahn, ancien directeur général du Fonds monétaire international, se serait suicidé à Tel Aviv jeudi 23 Octobre depuis un appartement d'une tour de la résidence située dans le nord de la ville. Selon les premiers éléments de l'enquête, monsieur Leyne, qui était âgé de 49 ans, a laissé une note de suicide dans laquelle ''il décrit la maladie et sa dépression.''  La police de Tel-Aviv a déclaré que ''la note de suicide ne mentionne pas de situations liées à des  problèmes financiers.'' Les funérailles ont eu lieu le vendredi dans la plus stricte intimité. 


Luxembourg...

Monsieur Leyne a été PDG de Leyne Strauss-Kahn & Associés, société qui ambitionnait un fonds de couverture de 2 milliards de dollars. Ce fonds domicilié à Luxembourg avait pour objectif de créer un véhicule financier d'investissement par effet de levier ou Hedge Fund. Cette annonce devait créer un emoi particulier à Luxembourg, en effet, depuis quelques semaines, la société LSK&Partner's fait l'objet d'une actualité judiciaire (*) liée à un différend entre LSK Partner's et « La Bâloise » (Br. Luxembourg), compagnie d'assurances. Cette affaire devait susciter une certaine levée de bouclier suite à l'initiative d'un média local qui désireux de faire force au droit à l'information, souhaitait publier un article relatant certains éléments de l'affaire par ailleurs toujours en justice. Dans certains médias locaux, de nombreuses assertions devaient renforcer un climat particulièrement confusionnel suite à la dite affaire (cadre d’un référé provision) et la récente annonce du décès de l'associé principal de la société visée par une procédure.


Particulièrement respecté...

Durant sa carrière, monsieur Thierry Leyne, Franco-Israëlien s'est avéré particulièrement respecté par les milieux professionnels pour en être les plus avisés au niveau mondial des marchés financiers réglementés. Après avoir suivi une formation d’ingénieur civil à l'Institut technologique israélien (Technion) de Haïfa, puis à l'Ecole polytechnique de Bruxelles et diplômé de la SFAF (Société Française des Analystes Financiers), Thierry Leyne a effectué toute sa carrière dans la finance. Entrepreneur indépendant, il a exercé depuis 1987 des activités de gestion et d’investissement dans diverses entreprises. Plus spécifiquement, il a acquis, tout au long de son parcours professionnel, une expérience en tant que fondateur et/ou dirigeant de sociétés exerçant des activités réglementées sous l’égide des autorités bancaires et des marchés financiers.

En 1988, il co-fonde l’une des premières sociétés de gestion françaises agréées par la COB. (Commission des Opérations en bourse.) En 1996, il est l’un des fondateurs d’Axfin (entreprise d’investissement et transactions financières par internet), introduite en Bourse en 1999 et rachetée par le courtier allemand ''Consors'' puis revendue à ''BNP Paribas''. Thierry Leyne a occupé pendant toute cette période la Présidence du conseil de surveillance. 

Il a également fondé ''Assya Capital'', société d’investissement pour compte propre, cotée sur le Marché Libre d’Euronext en 2001. L’ensemble fusionnera avec ''Global Equities Capital Markets'' en 2010 pour devenir ''Assya compagnie financière'' où Thierry Leyne a présidé le conseil de surveillance. En 2012, un spin-off d’Assya compagnie financière permettra à Thierry Leyne de racheter les activités de gestion d’actifs à l’international (Assya Asset Management Luxembourg, Belgique, Roumanie, Suisse, Monaco et Israel), de capital investissement (Assya Capital Luxembourg) et d’assurance (FirstCaution en Suisse) via la holding financière Anatevka.

Un projet ambitieux...

Thierry Leyne était le CEO et Administrateur délégué de la compagnie financière ''Leyne Strauss-Kahn & Partners.'' Fondateur d'Assya, monsieur Leyne se voulait un visionnaire, il a démontré cette capacité durant toute sa carrière, s'étant associé avec l'ancien directeur général du F.M.I, monsieur Dominique Strauss-Khan pour y créer Leyne Strauss-Khan & Partners, société qui conseille de nombreux chefs d'Etat, institutions gouvernementales ou importants groupes privés. En avril dernier, M. Leyne, interrogé par l'AFP (Agence France Presse) , avait indiqué au moment de la création du fonds d'investissement ''DSK Global Investment'' créé avec M. Strauss-Kahn qu'il s'agissait d'« un projet très ambitieux » dont l'objectif était d'atteindre une taille de 2 milliards de dollars. M. Leyne avait souligné que « beaucoup de gens [étaient] demandeurs de l'analyse économique de DSK », qu'il décrivait comme « capable de stratégie de long terme en identifiant de grandes tendances mais aussi de pouvoir réagir en temps réel aux événements qui peuvent survenir ». La société, qui est calquée sur le modèle des banques d'investissement anglo-saxonnes, est présente dans les domaines de la gestion d'actifs, le capital risque, l'assurance et l'intermédiation financière. En septembre 2013, la société financière luxembourgeoise Anatevka, était valorisée à la Bourse de Paris à 50,24 millions d'euros.

Respect.

A Luxembourg, Monaco ou Paris, ainsi que dans de nombreux autres pays comme en Suisse, Etats-Unis, Russie ou Chine, le décès de monsieur Leyne devait susciter émoi. En effet, la société qui conseille de nombreux acteurs de l'économie dispose d'une notoriété pour la qualité de la mission de ses nombreux collaborateurs professionnels. Depuis l'annonce du décès, les marques de sympathie et d'encouragements à poursuivre les activités de l'entreprise sont acquises au respect de la mémoire du fondateur. L'équipe "Finance Offshore " tient à présenter ses condoléances aux proches et collaborateurs de monsieur Thierry Leyne, pour qui la rédaction tient profond respect et logique bienveillance.







Précisions de LSK&Partners...

Mardi 2810/2014- Selon un communiqué de la société sise à Luxembourg, "L'ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, avait renoncé à la présidence du fonds d'investissement LSK & Partners trois jours avant le suicide de son associé Thierry Leyne," a indiqué mardi le conseil d'administration de la société luxembourgeoise LSK&Partners.

Cofondateur avec M. Leyne du fonds LSK (Leyne-Strauss-Kahn) en octobre 2013, M. Strauss-Kahn avait "souhaité pouvoir se consacrer à ses autres activités", explique LSK dans un communiqué.

Par conséquent, M. Leyne "avait été réélu président du conseil d'administration" lundi 20 octobre, trois jours avant son suicide par défenestration à Tel-Aviv (Israël).

M. Leyne, 48 ans, fondateur en 1994 de la firme financière Assya Capital, avait déjà occupé cette fonction avant de céder la place à M. Strauss-Kahn.

Le conseil d'administration a désigné Michel Jollant, directeur financier et administrateur délégué, en tant que nouveau président de LSK et a "examiné les mesures adéquates à prendre dans l'intérêt de ses clients et de ses actionnaires".

Il est à noter que monsieur Strauss-Khan n'aurait toujours pas communiqué sur cette affaire, on sait juste ce mardi qu'il avait donc "renoncé à la présidence du fonds d'investissement", et ce ''trois jours avant le suicide de monsieur Thierry Leyne.'

L'enquête est toujours en cours en Israël, du fait de la concordance de certains éléments dans un calendrier précis comme peut être avec la récente décision de justice à Luxembourg, certaines précisions devraient être portées à la connaissance des enquêteurs pour compléter leur mission au bénéfice de la justice. Sur ce dernier point, le parquet de Luxembourg sera t-il sollicité pour communiquer des informations précises sur la teneur des activités du fonds présent dans ce pays? Certains n'excluaient pas telle hypothèse ce mardi.








(*)Le différend...

(*) "Le 3 octobre dernier, la justice luxembourgeoise avait condamné -en référé- le groupe LSK, sa filiale Assya et son principal actionnaire Thierry Leyne à payer 2 millions d’euros à l’assureur Bâloise-Vie Luxembourg qui réclamait depuis juillet dernier -le remboursement de titres du groupe LSK qui étaient dans son portefeuille-.

L’assureur luxembourgeois reprochait à Assya Asset Management de ne pas- se conformer aux politiques d’investissement établies par les mandats de gestion- et de concentrer les investissements «de manière trop importante» sur les sociétés du groupe LSK et de ses sociétés satellites, créant ainsi une «surexposition non souhaitée du portefeuille». Pour récupérer ses fonds, Bâloise avait fait saisir trois comptes en banque du groupe LSK au Luxembourg, à VP Bank, à la Bil et à la Banque de Luxembourg, pour un montant de plus de 2 millions d’euros".

 "La société de gestion d’actifs Assya a demandé vendredi dernier à la justice luxembourgeoise à être placée en procédure de «sursis de paiement», a annoncé lundi le régulateur luxembourgeois du secteur financier.

Selon le droit luxembourgeois, cette procédure distincte du redressement judiciaire et de la faillite peut s’appliquer quand le crédit de l’établissement concerné est «ébranlé» ou en cas d’«impasse de liquidité». Elle donne -automatiquement- une protection contre les créanciers, jusqu’à ce que -le tribunal se prononce définitivement-, ce qui pourrait prendre plusieurs semaines.

La demande est intervenue au lendemain du suicide de Thierry Leyne, le principal actionnaire du groupe financier Leyne Strauss-Kahn (LSK), qui contrôle Assya Asset Management, une société spécialisée dans le conseil en investissement et la gestion de fortune. Thierry Leyne était le principal partenaire de l’ancien directeur général du FMI dans le fonds d’investissement créé il y a un an". précise la source.


















Photographie: Tous droits réservés pour tous pays. (DR)
Finance Offshore © Copyright 2014 Tous droits réservés - Images may be subject to copyright.
Finance Offshore, premier site sur la Finance Offshore de l'espace francophone international

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.