samedi 23 août 2014

Nice-Matin, de l'art de résister!


L'enjeu, c'est ton quotidien!

23/08/2014: Dans le Sud de la France, tout le monde n'est pas en vacances! Nice Matin est la référence de toute une région, qui n'a pas le souvenir d'avoir lu cet excellent quotidien en mode repos sur la Côte d'Azur? Fort de 800000 lecteurs dont 130000 abonnés, Nice-Matin revient à sa source, la résistance! Il faut dire que question finances, les tours de table se suivent et ne se ressemblent... Une situation ubuesque qui n'en finit pas de rebattre les cartes du groupe de presse enferré dans une logique de casse sociale.


3 Millions d'Euros!

En grande difficulté financière à la suite d'une gestion controversée, Nice-Matin a été placé en redressement judiciaire, de nombreux repreneurs ont fait acte de candidatures, mais comme bien souvent dans tel cas, subsiste le risque de voir le personnel placé in extenso au rang de variable d'ajustement. Les salariés, dans un esprit de logique solidarité en ont décidé tout autrement, pour eux, l'avenir se conjugue au présent, il faut donc jouer la carte de la mutualisation, pointant l'idée d'une proposition audacieuse de racheter eux-mêmes le journal en constituant une SCOP, comprendre société coopérative participative. Les porteurs du projet vont encore plus loin dans leur analyse, pour eux, le rêve a un coût, 3millions d'euros. Mais pourquoi donc le rêve de 3 millions d'euros? Comme l'instiguent les défenseurs du projet: « Parce que ce sont 350 à 450 salariés que nos concurrents dans la course à la reprise de Nice-Matin/Var-Matin entendent sacrifier. Or, nous prétendons qu'en se contentant de 120 départs volontaires, notre Quotidien continuera de parler à tous, de tous, et partout où il a toujours été. 3millions d'euros, c'est l'assurance que notre mission de proximité continuera d'être assurée partout.» Forts de ce constat, ils sont allés encore plus loin en avant, démontrant au passage une combativité dont certains actionnaires gagneraient à s'inspirer, ils se sont lancés le défi de solliciter chacun d'entre nous par le biais d'une plateforme de financement participatif en utilisant la première du genre en Europe: « Ulule.com ». Bien sûr, non pas pour les 3 millions d'euros, mais 300 000 Euros, et grande surprise, pour ne pas dire chouette bonheur, ce sont déjà 270 000 euros engrangés! Comme quoi, « ...que vous soyez de droite, de gauche, élu, citoyen, engagé, anonyme, niçois, fréjusien ou ajaccien, cadre, ouvrier, berger, branché, banquier ou saltimbanque, pépère, retraité, hyperactif, associatif, intello, bobo ou pas beau du tout... » (je paraphrase ici les initiateurs!) il vous sera donc possible d'apporter votre soutien à l'initiative de ceux qui souhaitent continuer à écrire l'histoire « Avec vous. Pour vous. » Mais pourquoi se limiter à 300 000 Euros? « Parce que, dixit Coluche, "même les nains ont commencé petits!". On aurait pu demander 100.000 comme 20 millions... Mais si nous étions juste raisonnables, c'est 3 millions d'euros tout de suite que nous demanderions à nos contributeurs. » 300.000, oui mais pourquoi? « C'est simple: avec 300.000 euros, on sauve déjà dix petits emplois. Les candidats à la reprise de Nice-Matin/Var-Matin s'apprêtent à sacrifier les plus jeunes salariés sur l'autel du retour à une rentabilité immédiate. Nous, avec 300.000 euros, nous permettrons aux quinquagénaires volontaires de partir avec des indemnités dignes de ce nom. Et ainsi on fera coup double! » Nous expliquent les initiateurs du projet sur la plateforme « Ulule.com ».



Scop... 

Mais qu'en est-il du noyau de l'opération visée, quelle est cette restructuration capitalistique capable de proposer une alternative sereine et donc viable? C'est dans le détail de l'opération que se trouve peut-être un bon début de réponse. En effet, Hersant et Tapie ayant des objectifs assez différents, le groupe risque le dépôt de bilan en septembre prochain, les employés se considèrent trahis par les deux hommes ou pour le moins, clairement victimes de l'absence de redéfinition d'un modèle économique viable... Cette situation est d'autant plus navrante, que ces deux actionnaires disposent bien des connexions et ressorts utiles pour élargir ou remonter un tour de table cohérent, soit par effet de synergie entre différentes entités d'un même groupe (Hersant), ou pour Bernard Tapie, la capacité de faire force à l'entremise d'un pôle d'investisseurs différents. Le divorce « amiable » entre les deux hommes en 2013 s'étant soldé avec les premières pertes d'exploitation de Nice-Matin de son histoire, c'est à dire après 60 ans d'existence! De quoi relativiser les prétendus efforts et pointer l'absence flagrante d'une stratégie cohérente, on pensera peut-être ici de l'art de tirer la couverture à soi. Pour l'heure seraient identifiés différents potentiels repreneurs, la Société normande d'information et de communication (éditrice de Paris Normandie, du Havre Libre et du Havre Presse), le principal actionnaire de Libération, Bruno Ledoux, l'ex-propriétaire de La Tribune et de France-Soir Georges Ghosn, le groupe de presse belge Rossel (Le Soir, La Voix du Nord, L'Union) associé au groupe de BTP monégasque Marzocco et à l'homme d'affaires franco-libanais Iskandar Safa, et enfin le groupe Azur Santé Retraite pour les plus cités. Les 1137 salariés font force de détermination, entre logiques inquiétudes et créativité pour se trouver une issue, l'initiative de la Scop est une sérieuse alternative. Contrairement à certaines idées reçues, en disposant de l'adossement d'un pôle d'investisseurs privés et de prêts biens calibrés, ce point est très important, elle offrirait l'avantage d'une structure autogérée sans autre dépendance que celle qui prévaut à sa survie, comprendre sans les aléas supra-capitalistiques, c'est à dire égotiques de personnes ou stratégies aléatoires d'un groupe face à ses actionnaires, leurs attentes. C'est d'ailleurs le grand enseignement de cette affaire, il n'est d'investisseur de cette dimension capable d'investir plus sans gagner plus. La France étant le champion de l'Union européenne pour les dividendes reversés, 30% cette année, un record! Cette question se pose aussi pour l'Etat, comment trouver un moyen de garantir une pluralité à la presse écrite en considérant enfin cet acteur comme véritablement majeur pour notre économie, sa relance, le maintien de l'activité, lui même maillon indispensable de la croissance...




« Finance Offshore » souhaite donc que l'initiative de la Scop soit un plein succès pour que ces salariés se trouvent une issue par le haut, ils ont beaucoup appris, et nous rappellent q'un quotidien « ...raconte  vos indignations, vos courages, vos engagements, vos tristesses, vos jours ordinaires et vos jours extraordinaires! »



Pour comprendre... 


La chronologie interactive. (Site dédié.) Cliquez sur l'image pour le lien actif.


Faire un don...


Cliquez sur l'image, lien direct "Ulule.com".













Finance Offshore © Copyright 2014 Tous droits réservés - Images may be subject to copyright.

Finance Offshore, premier site sur la Finance Offshore de l'espace francophone international.

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.