mardi 18 mars 2014

Jerôme Kerviel: Une addiction pathologique liée au stress? (Exclusif)


Jérôme Kerviel prend rendez-vous avec l'avenir! 


Le sujet est particulièrement sensible, depuis de nombreuses années, certains traders font l'objet d'un suivi médical à titre privé ou professionnel pour trouver un accompagnement dans leur gestion personnelle et donc humaine d'un métier qui impose un rythme et un stress sans communes mesures. Le cas devenu très emblématique de Jérôme Kerviel interpelle au plus haut point toute la sphère financière, combien sont ceux qui reconnaissent dans la situation actuelle de l'ancien trader la résultante d'un certain plafond de verre atteint.

Finance Offshore souhaite s'interroger sur la raison objective qui devait mener un jeune homme plein d'espoir, si brillant vers une telle issue. Le procès s'est essentiellement reposé sur les contradictions qui opposaient le trader avec son ex-employeur, « Socgen » et donc conséquences.

A Luxembourg ou Paris, combien sont ceux des employés qui en privé, s'expliquent que trop difficilement sur le cas de Jérôme, s'interrogent sur une grille de lecture qui soit la plus complète sur l'affaire?  « Il y a bien ceux qui sont partagés entre l'image positive d'une banque de notoriété internationale dont il est bien inutile de préciser ici les nombreux succès et donc pour les autres, qui jugent plus important de devoir enfin s'intéresser objectivement et de façon constructive sur les problématiques récurrentes liées à l'accomplissement d'une mission professionnelle dans un cadre de stress permanent et si important, comme celui inhérent de la course à la profitabilité , celle qui n'a d'égale que cette variable d'ajustement humaine en démonstration. » croit savoir notre source.


Pathologie?

Si une décision de justice s'intéresse principalement sur le fond d'un dossier, elle ne peut faire abstraction de l'ensemble du périmètre de l'affaire, ses différents protagonistes et donc leur environnement. Dans le cas précis de Jérôme Kerviel, il est évident qu'une présumée et toujours possible incidence relevée comme celle de la démonstration pathologique et donc médicale par expertise semble toujours indispensable, certains le souhaitent toujours. Depuis le départ de cette affaire, il est possible de mettre en perspective toutes les déclarations de l'intéressé et celles de ses supérieurs, certes il y aura bien des démonstrations qui feront force à de multiples contradictions opposables, mais quand et comment la justice s'est-elle véritablement intéressée à l'éventualité d'une possible pathologie dont Jérôme Kerviel serait peut-être finalement la victime qui s'ignore ou s'ignorait lors des présumés faits? Ne faudrait-il pas s'intéresser à cette question et voir si cet homme qui risque trois années de prison et une amende ubuesque record de quelques 5 milliards d'euros sera effectivement en capacité de disposer de cette véritable chance équitable d'une réhabilitation, comme devant être logiquement assurée par la justice lors du prononcé de son jugement. Cet aspect semble bien éloigné de toutes les discussions ou plaidoyers liés au dossier, mais il est important de prendre en compte cette dimension avec prudence et logique bienveillance.



Aspect botté lors de la genèse de cette affaire, il est bien connu que de nombreux traders qui d'experts à parfaits novices, font état de pathologies diverses liées au stress qui s'invite dans une vie ou certains repères sont complètement faussés par l'apport de multiples pressions intra- professionnelles ou par conséquences dans les cercles de la périphérie intra-familiale. « L'équilibre du trader est très complexe, il doit performer, plus il performe, plus la pression augmente! Si son travail devient vertueux, il se retrouve porté par un système qui logiquement le dépasse. La reconnaissance de son travail passe par l'accumulation de profits, étant toujours désireux de satisfaire sa hiérarchie au mieux, il compulse les victoires comme les étapes d'un chapelet. (Ndlr: Il est à noter le système de bonification annuel des traders.) La connaissance des rouages instigue une perpétuelle volonté de se démarquer des autres profils, qui bien souvent, alors plus experts, feront force d'une rivalité induite ou clairement assumée et donc en démonstration. Les engagements sont certes encadrés, mieux, ils sont vectorisés avec des puissants logiciels d'analyse en temps réel, mais il y a une dimension intuitive dans la profession, est-il besoin de préciser ici que les meilleurs traders mondiaux sont ceux qui explorent et ne subissent pas la contrainte au point de s'y enfermer. » précise notre source.


Un point analytique...


La psychanalyse démontre que dans le cas précis des traders, contrairement aux idées reçues, les mécanismes compulsifs sont présents dès les premières années, « Ils sont déjà remarqués dès la période d'apprentissage comme à l'université, la profession regorge d'une imagerie d'Epinal très dense. Inconsciemment, le trader dans son environnement développe rapidement des mécanismes de défense, mais souvent il devient rapidement enfermé dans une logique très offensive, sur un point analytique, on parle d'une attaque comme meilleure défense. » Insiste notre source. Le trader dépassé par ses performances «... s'enferme alors dans une compétition perpétuelle, véritable algorithme qui conduit ses expériences professionnelles et de vie personnelles dans un cadre souvent rapidement confusionnel. » Les traders qui résistent le mieux « sont ceux qui s'équilibrent dans le cadre d'une vie privée souvent stable et avec un apport affectif compensateur, d'autres profils plus jeunes doivent construire leur vie personnelle en parallèle avec leur vie professionnelle. Certains profils sont plus fragilisés dans leur aspectation très intime de leur vie affective, l'apport affectif incomplet ou instable par certaines défaillances liées à des problématiques relationnelles en devient parfois même très destructeur. » (…) « Les profils les plus résistants sont ceux qui compulsent hygiène de vie, par exemple avec la pratique régulière d'une pratique sportive ou même artistique, personnalité se refusant à toutes les addictions comme l'alcool ou les drogues dures, très présentes dans la profession, ce n'est pas un hasard! L'homme n'est pas une machine, il est intimement lié à ses capacités intrinsèques de résistances physiologiques, émotionnelles, les addictions sont souvent un support artificiel aux conséquences parfois catastrophiques. Dans le cas des traders, le cercle relationnel est très important, la présence d'amis au sens très noble du terme peut s'avérer salutaire, en cas de difficultés, souvent la famille pré-carré protégé n'est pas dans la confidence ou vraiment trop tard. La difficulté majeure du trader est de conserver ses amis, le sont-ils pour ce qu'il est en tant qu'être humain, ou bien d'avantage sur l'image qu'il renvoit par sa profession, et le fait peut-être d'avoir plus que d'être...» (…) «Fondamentalement, sans faire de lien direct avec ce qui vient d'être expliqué, un Jérôme Kerviel est la démonstration la plus édifiante de cette profession, non pas pour de possibles ou prétendues différences par exploits, mais bien l'affirmation d'une extrême banalité que revêt son histoire à bien des égards, une fois effacés tous les clichés qui entourent cette profession et donc cette affaire, on pensera prioritairement à la mise en avant  de la somme record objet du préjudice de l'ex-employeur. Le trader Jérôme Kerviel est humain, la meilleure chance pour lui est bien de persévérer à dire haut et fort qu'il se doit bien être jugé avec humanité, c'est à dire avec bienveillance pour qui reconnaît ses erreurs ou faiblesses et peut faire la démonstration que simplement, il est en rédemption avec lui même, prioritairement lui même. La machine dont il est victime peut broyer des destins, aspectation qui dans de nombreux cas, n'est en rien exceptionnelle tant le rôle d'un trader est un concentré de tout ce qui fait qu'une société ou communauté de vie peut oublier sur ses propres valeurs et la préservation de personnalités contraintes à s'écarter d'un cadre professionnel humain émotionnel mesuré, adapté et constructif. » Précise notre source.



"Avec certitude..."



On le voit, la difficulté de Jérôme Kerviel est double, une reconnaissance d'un présumé statut de victime, et le besoin indispensable de défendre un droit à reconstruire sa vie vers d'autres horizons. Certains font une lecture bien simplificatrice de l'affaire Kerviel, mais que restera t-il d'une telle dérive si elle ne porte pas en elle les fruits d'une véritable réflexion attentive sur toute une profession qui se trouve être le coeur battant ou défaillant d'un système financier dont chacun peut mesurer les effets les plus pervers dans son quotidien. Quel juge pourra considérer que Jérôme Kerviel serait un parfait électron libre, régulant sa vie privée et professionnelle en « simple » pilotage automatique? Quel juge pourra nous dire avec certitude que l'apport de l'environnement professionnel direct de Jérôme restera à jamais sans influence? Qui peut donc se prévaloir de juger avec un juste curseur une présumée responsabilité si personnelle du trader, notamment à sa juste hauteur, point d'équilibre entre doutes et certitudes? Comment définir la prédominance d'une responsabilité acquise dans le concert si particulier des logiques immixtions permanentes de sa hiérarchie, pas moins celles de toutes les défaillances personnelles, partage entre faiblesses et gestion d'un quotidien de l'humain si commun...   


La Cour de cassation doit se prononcer le mercredi 19 mars prochain sur le pourvoi formé par Jérôme Kerviel, celui-ci s'est rendu à Rome pour une marche visant à interpeller la communauté internationale sur les conséquences liées aux dérives de la finance pro-spéculative. Monsieur Jérôme Kerviel s'est par ailleurs entretenu avec le Pape François, lui même résolument engagé contre les dérives de la finance, (Ndlr: Il est à noter que le Vatican est actuellement en phase de vérification et contrôle total de tous les comptes de l'IOR, quelques 19000 comptes et toutes les entités ou filiales à l'international rattachées à la banque du Vatican.), le Pape ayant assuré monsieur Kerviel de sa grande compréhension.



Etrange ristourne fiscale...


Il sera donc très intéressant de voir comment la Cour de cassation va se prononcer, certains experts réfutent l'idée d'un trader épris de folie, certains persistent à penser à une pathologie, d'autres font force de prudence et s'intéressent aux présumées nombreuses zones d'ombre qui subsistent dans le volet de l'ex-employeur Société Générale... Pierre Moscovici, ministre français de l'économie a éxigé de ses services un rapport sur les conditions d'attribution d'une ristourne fiscale jugée par certains experts comme particulièrement étrange par sa forme et ses termes et ce au profit de la banque Société Générale en 2008. Reste l'amende record qui fait l'objet d'un large consensus des deux parties pour devoir la considérer comme résolument inappropriée, la somme exigée empêche toute réhabilitation de monsieur Kerviel, et par ailleurs semble toujours contredire la jurisprudence en la matière pour de nombreux experts. Il est à noter que monsieur Kerviel s'est toujours montré loyal face à ses obligations de justiciable et fait l'objet d'un soutien de nombreuses personnalités politiques et pas moins à l'international. Déjà jugé au pénal, Jérôme Kerviel a été condamné à cinq ans de prison, dont trois ferme, ainsi qu'à verser -4,9 milliards d'euros- de dommages et intérêts à son ancien employeur. Le jugement de première instance, rendu en octobre 2010, a été confirmé en appel, en octobre 2012. L'ancien trader s'est donc pourvu en cassation. Il a été laissé libre dans l'attente de l'examen du pourvoi de ce prochain mercredi... En 2008, Jérôme Kerviel avait déjà passé 41 jours en détention provisoire, portant le solde de sa peine à un peu plus de 2 ans et 10 mois en cas de rejet de son pourvoi. Dans l'attente de cette décision, il a occupé le champ médiatique pour sensibiliser et fédérer l'opinion à sa cause, pas moins contre la tyrannie des marchés...









Archive:



















Photographie: Tous droits réservés pour tous pays.


Finance Offshore © Copyright 2014 Tous droits réservés.

Finance Offshore, premier site sur la Finance Offshore de l'espace francophone international.

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.