mardi 25 mars 2014

G7, pas de médaille pour Poutine à Sotchi!


G7, pas de médaille pour Poutine à Sotchi!



Les différents pays du club des pays les plus puissants économiquement de la planète se sont mis en accord pour suspendre leur présence au G8 prévu en Juin prochain à Sotchi (Russie). En ligne de mire, l'attitude de la Fédération de Russie, qui place Moscou dans une position toujours plus risquée sur la scène mondiale, la décision du boycotte étant unanime pour contester l'annexion de la Crimée par la Russie.


Système de Valeur...

Les chefs d'états décident de marquer leur plus haute désapprobation avec Moscou et « ...protestent ainsi contre le sens, les termes, et plus grave, la méthode de l'annexion de la Crimée! » devait préciser une source diplomatique. En remplacement du sommet de Sotchi, les leaders de l'Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni se sont mis d’accord pour organiser à Bruxelles une nouvelle réunion entre eux, et ce sans la Russie, "Le G8 représente un certain système de valeur et c’est la raison pour laquelle la Russie ne peut (en l'état), pas y participer", a affirmé une source diplomatique française à l’agence Reuters. Les dirigeants des sept pays les plus industrialisés réunis à La Haye ont par ailleurs précisé qu’ils suspendaient leur participation au forum du G8 tant que Moscou n’aura pas changé d’attitude à l’égard de l’Ukraine. C'est donc « format » qui sera dans tous les esprits de la diplomatie qui entoure les différents protagonistes de cette partition, dans les cercles de la finance internationale, la position du G7 est perçue comme un appel à la raison pour le président Vladimir Poutine qui « fait toujours force d'un autisme inquiétant, dangereux et clairement contre-productif! » croit savoir une de nos sources.


Respecter...



A La Haye, Les dirigeants du G7 réunis ce 24 mars, ont donc décidé formellement de boycotter la tenue du G8 prévue pour juin prochain à Sotchi en Russie. En plus de s'interroger sur de nouvelles sanctions, les dirigeants du G7 ont profité de ce sommet pour entrevoir une amplification proportionnée de leurs actions vers des sanctions conjointes supplémentaires toujours plus ciblées contre la Russie si cette dernière devait poursuivre son travail et donc méthodes actuelles de déstabilisation en Ukraine. Les états du G7 insistent sur l'obligation de Moscou à respecter l'intégrité du territoire et donc la souveraineté de l'Ukraine. Certaines inquiétudes gagnent d'autres états à l'image de celles grandissantes de la Moldavie. Pour L'Ukraine, Les états membres du G7 vont entamer des discussions avec les nouvelles autorités de Kiev et donc contribuer à préserver la paix. Avant même l’annonce du G7, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait indiqué que son pays ne voyait pas de problème à l’annulation du sommet prévu en juin à Sotchi, site des derniers Jeux olympiques d’hiver. Plus tard, il devait conclure: « Si nos partenaires occidentaux pensent que le format est parvenu au bout de sa logique, nous ne nous accrocherons pas à ce format. Pour nous, ce n’est pas une grande tragédie si le G8 ne se réunit pas.», devait-il préciser dans une courte intervention aux nombreux médias présents à La Haye où les dirigeants du G7 se sont  réunis sans Vladimir Poutine.


Désescalade...

Face à la menace à peine voilée du président Russe sur le Gaz, les dirigeants du G7 ont également convenu de mettre en place une concertation au niveau ministériel pour renforcer leur sécurité commune en matière énergétique. « Cette mesure vise notamment à étudier des solutions de remplacement à la dépendance au gaz russe de certains États européens.. » comprendre en cas « de défiance des autorités russes » devait préciser une autre source diplomatique. Des menaces qui sont à relativiser, puisque de nombreux experts évoquent le besoin de trésorerie de la Russie, qui par ailleurs souhaite toujours négocier des accords de libre échange, et commence à susciter « ...de nombreuses inquiétudes dans ses rangs, on pensera aux différents acteurs de l'économie Russe qui souhaitent préserver leurs liens utiles à leur nécessaire développement. » Certaines sources en Russie évoquent une désescalade dès lors que les premiers cercles économiques de Poutine seront en capacité de lui instiguer mesure et hauteur de vue! A suivre...

















Photographie: Tous droits réservés pour tous pays.

Finance Offshore © Copyright 2014 Tous droits réservés.
Finance Offshore, premier site sur la Finance Offshore de l'espace francophone international.

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.