dimanche 29 décembre 2013

France, Arabie Saoudite, partenaires de confiance!


Photo 1 / 18: description indisponible
La paix, un objectif partagé!
Actualisé le 30/12/2013.


Le président français était présent ce dimanche à Riyad pour une visite officielle, occasion pour « Finance offshore » de faire le point sur les relations si proverbiales et amicales qui unissent les deux états. Le président François Hollande sera présent lors d'un séjour court mais au combien dense, c'est très certainement l'occasion de souligner nos bonnes relations bilatérales, l'Arabie Saoudite étant bien ce Royaume qui marque un intérêt pour la France et qui peut se prévaloir au passage d'une très grande cordialité empreinte de réciprocité.


A l'écoute...

S'il est un état royaume qui intéresse au plus haut point la France, c'est bien Le Royaume d'Arabie Saoudite qui fait force d'une relation la plus efficiente qui soit au Moyen-Orient, notamment sur les questions diplomatiques. En effet, l'état français étant toujours à l'écoute de Son Altesse Royale le roi Abdallah, celui qui met toujours un point d'honneur pour ne jamais oublier la sécurité de cette région du monde. Le président français sera reçu par LL.AA.R le Roi Abdallah ainsi que le Prince héritier Salman, dont chacun pourra mesurer l'implication pour trouver une issue salutaire dans les différents conflits qui font rage dans cette région. La France peut se prévaloir d'une attention toute particulière sur les différentes mesures d'accompagnement que porte le royaume. Elles instiguent de nombreux partenariats économiques tout en préservant au mieux la qualité d'un lien diplomatique avec les états en délicatesse par certaines tensions régionales. La France est très certainement l'état européen ou occidental qui faire force de la plus grande prudence vis à vis de Téhéran et ne manque jamais de rappeler les effets de l'histoire, ceux qui devraient inviter à la plus grande prudence sur les ambitions de l'Iran, on pensera au nucléaire civil, ce à quoi la France n'est en rien contre, dès lors que toutes les assurances et engagements seront pris pour rassurer la communauté internationale, sans oublier que cet état est souvent contraint par la dualité de son organisation politique intérieure, dépendant d'une réelle pression d'un pouvoir au combien complexe. « Il y a des volontés d'ouvertures nouvelles et sincères en Iran, mais subsiste une réelle problématique entre pouvoir religieux et politique, en fait, un rythme si différent et une appréciation de la situation rendue d'autant plus délicate, les inquiétudes des voisins sont légitimes, des efforts sont notables, la France peut contribuer à un accompagnement serein des efforts en cours. » souligne notre éminente source à Paris. Car L'Arabie Saoudite est en droit de marquer ses inquiétudes, on pensera au conflit en Syrie, et la relative marche arrière des Etats-Unis, incapable de soutenir réellement une opposition au pouvoir en place, la France ayant un temps exigée de punir avec des frappes militaires le régime criminel de Bachar el Assad en raison de l'utilisation présumée d'armes chimiques sur « son peuple », chacun pensera aux images horribles de ces enfants et femmes assassinés lors de l'utilisation de ses armes et ce contrairement aux traités internationaux. La France ne fait pas l'économie d'une vérité, le renseignement est formel, les armes chimiques utilisées venaient bien des rangs de l'armée régulière de Bachar el Assad, ces mêmes armes en cours de destructions par les accords., la France et le Royaume d'Arabie Saoudite souhaitent une transition capable de mettre un terme à la terreur du régime en place et souhaite q'un processus démocratique soit assuré au peuple syrien, son avenir.  La question du Liban aura été largement évoquée, une question centrale de l'entretien, le récent attentat de Beyrouth étant dans tous les esprits, la France souhaite contribuer à la capacité opérationnelle de la défense libanaise, le Royaume souhaite contribuer à une aide massive pour que la défense libanaise soit en mesure d'assurer la sécurité du pays et donc son peuple. Des accords seraient à l'étude pour que la France puisse livrer une partie de l'armement que souhaite financer le Royaume, l'assurant d'un partenariat des plus efficients pour que la paix soit également acquise au peuple libanais.



Riyad, emblématique ville d'un Royaume moderne.


Alliés de coeur...

La France devrait pouvoir confirmer ses bonnes relations en matières d'échanges stratégiques comme ceux liés à la défense du Royaume, pas moins ses besoins d'infrastructures de qualité comme pour le nucléaire civil. Le président français ayant toujours privilégié les conditions d'un dialogue constructif et non pas seulement fondé sur les seuls intérêts bilatéraux d'ordre mercantiles, cette posture franche et directe était perçue comme acquise par le Royaume dès la première visite du président français en novembre 2012. « Réduire notre amitié et nos qualités communes aux seuls intérêts économiques serait en l'espèce inapproprié, le royaume est avant tout un allié de coeur, qui à l'image de la France, oeuvre pour la paix des peuples. » nous instigue notre source à Ryiad. Il faut préciser que les deux pays capitalisent sur les savoirs, de nombreux échanges comme universitaires sont entrepris pour donner de l'ampleur à si bonnes relations. Pour s'en convaincre « Finance Offshore » sait pouvoir compter sur le réseau si proverbial des jeunes étudiants du Royaume présents « en force » à Paris. Il est vrai que nos amis ne manquent pas de nous souligner la fierté de voir leur Royaume qui fait de la France une priorité: « Notre Roi sait que la France est un allié indéfectible, nous regardons avec beaucoup d'humilité et respect les français qui bien souvent, sont les seuls à venir aider nos frères, on pensera au Mali, la Lybie, aujourd'hui, la Centre Afrique, cette France qui elle même vit des contraintes macro-économiques ne manque jamais à l'appel de la paix, notre reconnaissance est entière pour tout votre peuple et ses nombreux efforts pour aider les peuples si proches de l'abîmes. » Précise cet étudiant du Royaume à Paris. On le voit, s'il est bien un pays qui remarque les efforts de la France, c'est bien le Royaume d'Arabie Saoudite, une vision au combien plus éclairée que certains autres voisins de cette région. François Hollande viendra comme l'ami de l'Arabie Saoudite, il y aura bien des contrats, mais qui peut douter que ceux ci ne soient pas fondés sur une amitié si proverbiale, empreinte d'un respect si profond qui marque définitivement nos liens si forts? « Le Royaume est dans une logique d'investissements massifs, quelques 228 milliards de Dollars pour 2014, il serait tout à fait normal que la France tienne bonne place dans les ambitions de notre royaume, nous avons de grands besoins en infrastructures, et pour être complet, nos systèmes de défense se doivent modernisés, deux secteurs ou la France peut nous apporter de bonnes solutions. » Complète l'étudiant du Royaume à Paris.  A suivre.








Conférence de presse du Président français
Monsieur François Hollande

Dimanche 29 Décembre 2013 Riyad, Royaume d' Arabie Saoudite.




Présidence de la République
Tous droits réservés pour tous pays.





Programme de la visite officielle selon les services de la présidence:


Le Président de la République, François HOLLANDE, se rendra à Riyad, au royaume d’Arabie Saoudite, les 29 et 30 décembre 2013, à l’invitation de S.M. Abdallah Bin Abdulaziz AL SAOUD, Roi d'Arabie Saoudite. 

PROGRAMME PREVISIONNEL
Décalage horaire : +2h avec Paris

DIMANCHE 29 DECEMBRE 2013
15h30 Entretien avec S.M. Abdallah Bin Abdulaziz AL SAOUD, Roi d'Arabie Saoudite
16h30 Repas officiel en l’honneur du Président de la République
19h00 Conférence de presse
20h00 Intervention devant la Communauté française, suivie d’une réception

LUNDI 30 DECEMBRE 2013
09h30 Visite de la citadelle de Masmak
10h30 Entretien avec S.A.R. Salman Bin Abdulaziz AL SAOUD, Prince héritier
11h30 Intervention du Président de la République au Forum économique franco-saoudien
14h45 Entretien avec S.A.R. le Prince Mitaeb Bin Abdullah Bin Abdulaziz AL SAOUD, Ministre de la Garde Nationale

Source: Présidence de la République.






Photographie: Présidence de la République. Tous droits réservés pour tous pays.
Insert vidéo:Présidence de la République. Tous droits de diffusion audiovisuelle réservés pour tous pays.



Finance Offshore © Copyright 2013 Tous droits réservés.

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.