mercredi 18 juillet 2012

Exclusif: Livangegate: "Les loups ne se mangent pas entre eux !"


                       Chambre des députés: "Enfin, les vacances... "

                        


Finance Offshore le savait, dans l'affaire du Livangegate, il ne fallait pas s'attendre à voir autre chose qu'un écran de fumée sur le volcan de la chambre des députés du Grand-Duché de Luxembourg...


L'état de droit...
 
L'affaire touchait toujours plus aux intérêts vitaux de la place financière internationale de Luxembourg, et donc logiquement à l'état qui ne pourra pour l'instant, à coup sûr,  "...se vanter d'être un nouveau modèle d'état de droit!"
 
Selon certaines sources: On regrettera tout juste que dans ce pays... "Quelques personnalités parviennent toujours à instiguer une relecture d'une constitution loin des standards vertueux qui s'appliquent à l'ensemble des démocraties dignes de cette appellation au sein de l'Union Européenne. Des parlementaires exemplaires se sont attaqués en règle à ce défaut pour rétablir un certain équilibre, pourtant leur travail de vérité devait s'étioler à mesure que certaines personnalités risquaient de devoir s'expliquer sur le fond de l'affaire... " Nous précise une de nos sources alors que la population fait une relecture de l'issue de l'affaire en pointant les réelles carences de l'état de droit, "On imagine qu'il sera bien difficile de nous faire croire que si belle entreprise trouvera une issue définitive par un blanc-seing d'une majorité  parlementaire  qui s'est refusée à l'exercice d'une commission d'enquête parlementaire, seule  capable de mettre en accusation les acteurs de cette partition!"  (Ambiance)

 
Petit joueur...
 
Finance Offshore vous fait une belle promesse, il faudra bien compter sur le travail de certains pour s'attaquer à l'injustice flagrante que constitue toujours à leurs yeux cette issue. Selon certaines de nos sources: "Elle marque la fin de la première mi-temps d'un match dont il semble acquis que tous ne semblent toujours pas disposés à se refuser aux prolongations." La raison? "Elle est bien plus évidente qu'il n'y paraît, il y a déjà des personnes capables de s'intéresser aux fameux détails qui se cachent entre les lignes, vous savez là ou le diable se cache en général."  Mais de quelles lignes parle-t-on? Peut-être les lignes comptables de certains présumés acteurs de la partition?  "Qui semblent un peu trop vite crier victoire?" (...)  "Si la raison l'emporte toujours, dans cette affaire, il faut s'attendre à voir la logique du petit joueur grande claque prendre tout son  sens! Imaginez que d'ici à la rentrée parlementaire, que toute cette affaire va se tasser au bon plaisir de ceux qui prennent leur rêve pour la réalité est une utopie, ...en général on garde le meilleur pour la fin!" (AmbianceII)


Les loups...

Finance Offshore, loin de vouloir frôler l'immixtion qui semble être "le nouveau sport national à Luxembourg" s'attend à venir vous relater de prochains cruciaux épisodes. Pour l'heure, " Le débat de clôture à la chambre des députés s'est avéré bien plus comme un simple pot de départ en vacances d'un pouvoir digne d'une république bananière!"
Selon une autre source qui ne s'est toujours pas remise de l'épisode "Du rêve d'un représentant de comité de direction d'une des plus grandes banques de la place!" Trop c'est trop, tel est le mot d'ordre de nos différentes sources qui s'attendent à voir un certain équilibre pointer... " Outre-frontières du Grand-Duché!"   (?!) Voilà de quoi susciter notre curiosité, si bien placée en la matière... Souhaitons juste que nous reparlerons de tout cela  très bientôt à mesure que nos sources rendront d'autant plus -crédible- leur entreprise qui se veut en plein accord avec l'opinion publique, qui elle, n'en doute plus: "A Luxembourg aussi, les loups ne se mangent pas entre-eux!"

Après plusieurs mois d'un imbroglio politico-judiciaire, la chambre des députés s'est orientée vers une certaine fin de non recevoir pour tous ceux "qui placent l'esprit de la loi comme une indispensable règle de bon sens pour une démocratie qui se doit rester toute vertueuse en la matière..."

Réseau...

Conscients des limites qu'instigue le défaut d'une constitution à jamais complétée, il semble que tous ne se limiteront pas à cette fin. Certains se disent choqués par l'aveu "De ces tutoiements en cascade  sous couvert d'amitiés facilitées par un réseau d'affaires qui conjuguent sports et gros sous!" Pour l'heure " Notre parlement du Grand-Duché de Luxembourg par ses différents votes s'est abrité sous les carences d'une constitution et la cruelle absence d'un véritable code de déontologie!" Mais selon une autre source : "Attention, le droit privé ne peut souffrir de ces mêmes carences,  au contraire il remettra tout ce beau monde face à ces responsabilités si d'aventure..." (Ambiance III) Tout un programme alors que certains étaient déjà si contents d'avoir une telle issue dépassionnée, à Luxembourg la rentrée promet encore quelques belles salves...














Photographie: Tous droits réservés

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.