mercredi 18 mai 2011

FMI: Dominique Strauss Kahn un homme et son destin.


                                       Vendredi 20 Mai 2011, rendez-vous avec la justice.



    Depuis samedi, comme beaucoup de personnes, je ne sais plus sincèrement quoi penser, cependant je refuse de laisser place à l'imagination. Vous savez, celle qui s'installe avec le doute, les doutes... 

   Chaque homme ou femme peut faillir, chaque homme ou femme peut franchir cette ligne rouge, la vie, ses pressions, et finalement cette insoutenable tentation qui vous gagne, vous renvoie à nos démons, bien trop souvent les plus profonds.

   Vendredi 20 Mai, Dominique Strauss Kahn, brillant économiste, didactique au possible, toujours disposé pour s'impliquer avec détermination dans l'ensemble des missions qui lui sont confiées, parfois flanquées... sera présent au rendez-vous que lui donne la justice. Il est  comme chaque homme ou femme, avec une vie qui conjugue les meilleurs instants avec les difficultés, la vie personnelle, ses souffrances, ses blessures. Une banalité pour chaque être humain... 

 Qui pourrait ne pas penser, un seul instant,  à  cette souffrance d'une femme, une mère,  une fille, un fils... Celle d'un frère, un père... D'ailleurs, quel père ou mère n'imaginera pas le poids d'une telle souffrance, pour ses proches, ses enfants...  

 Souffrance qui force le destin, le dépasse, et parfois l'emporte, sans retenue, sans hauteur. Les digues sont souvent fragiles, fragilisées, il n'est pas rare de se surprendre, que m'arrive t'il?  Pourquoi, oui, pourquoi?  Et puis ce bouleversement qui vient nous imposer d'être à la hauteur!  Cet instinct de survie qui nous invite logiquement  à l'introspection, la compréhension, comme celle qui est due à celles et ceux qui nous sont si chères,  les plus proches de nos vérités.

 Ceux qui partagent nos peurs, nos doutes... La véritable théorie du complot de nos existences, vous savez, celle qui balise nos erreurs, nos errances et parfois injustement nos excès... y compris  sans bornes.

 Chacun peut commettre l'impensable, tout homme ou femme est potentiellement faillible, nous le savons tous et toutes. Depuis la nuit des temps. A présent,  depuis de nombreuses heures, une femme ou un homme, a peut être peur comme jamais, vivant le cauchemar, celui d'un certain huis clos, une femme ou un homme, qui vit peut-être la même douleur, car le véritable point de rencontre de ses deux êtres est peut être bien là, dans la plus grande souffrance qui soit, celle de deux  destins, destins qui peuvent basculer... 

 Ils sont, seront nombreux et nombreuses à dire leurs vérités, clamer haut et fort qu'ils savaient, voulaient croire, mais finalement, seule la justice des hommes et femmes devra trancher. Car si mon sentiment est par essence bien personnel, je ne puis me résoudre à une quelquonque médiocrité ou facilité si chère à l'ambiance. 

 Sans état d'âme et avec conscience, je peux juste affirmer que si une personne  est coupable ou pas des faits qui lui sont reprochés, seule la vérité doit l'emporter. Pour cette personne, finalement pour nous tous.

  Depuis de nombreux jours, -d'une certaine façon- trops nombreux sont les appels à la haine, alors que finalement -d'une façon certaine-, pointent enfin,   les appels à la retenue. Finalement ma conscience se perd dans le formidable dédale d'un être humain qui veut comprendre, pourquoi, un jour d'une vie, le rendez-vous de deux destins qui se rencontrent et basculent... 

 Vendredi 20 Mai, la justice nous donne ce rendez-vous.








Photographie: Tous droits réservés
Auteur: Didier REMER
© 2011 FINANCE OFFSHORE

Finance Offshore © Copyright 2006 - 2017- Tous droits réservés- Images may be subject to copyright.